Poesias dispersas - REFUS [33]

A Jaime de Séguier

Non, je ne paye pas, car il est incomplet

Cet ouvrage. On y voit, certes, la belle touche

Que ton léger pinceau met à tout ce qu'il touche;

Et, pour un beau sonnet, c'est un fort beau sonnet.

Ce sont-là mes cheveux, c'est bient-là le reflet

De mes yeux noirs. Je ris devant ma propre bouche.

Je reconnais cet air tendre ainsi que farouche

Qui fait toute ma force et tout mon doux secret.

Mais, cher peintre du ciel, il manque à ton ouvrage

De ne pas être dix, tous également doux,

Vibrant d'âme, et parfaits d'art profond, riche et sage.

Adieu, donc, le contrat! Je le tiens pour dissous,

Car, pour de beaux portraits, pleins de charme et de vie,

Pour un baiser, je veux toute une galerie.

Seja o primeiro a comentar

Postar um comentário

Related Posts Plugin for WordPress, Blogger...
Troca de Links - Parceiros RSS Search Site no Esquillo Directorio Twingly BlogRank Teaching Blog Directory GoLedy.com Divulgue seu blog! Blogalaxia BRDTracker Directory of Education/Research Blogs Top Academics blogs Education and Training Blogs - BlogCatalog Blog Directory blog directory Blog Search: The Source for Blogs Submit Your Site To The Web's Top 50 Search Engines for Free! Sonic Run: Internet Search Engine Estou no Blog.com.pt
http://rpc.twingly.com/

  ©Trabalhos Feitos / Trabalhos Prontos - Todos os direitos reservados.

Template by Dicas Blogger | Topo